Noir & Blanc

En mai 2014, Urban Comics inaugure sa première collection de titres limités en noir et blanc à l’occasion des 75 ans de Batman. Cinq titres cultes ont l’honneur d’être publié dans un format agrandi et limité à 3.000 exemplaires chacun. (Les liens sur les titres des comics renvoient vers les critiques, ceux sur les prix pour les acheter mais seuls les plus récents sont trouvables au prix initial.) Les célèbres Année Un (21 €), The Dark Knight Returns (29 €), La cour des Hiboux (39 €, qui comprend les deux premiers tomes de la série de Scott Snyder, donc couplé avec La nuit des Hiboux), Silence (39 €) et Amère Victoire (39 € ; et donc, curieusement, Un Long Halloween ne fait pas partie de cette première salve ni des suivantes).


Ces versions sont majoritairement bien accueillies par les fans et collectionneurs même si des questions, légitimes, se posent quant au processus employé pour avoir le noir et le blanc, sur The Dark Knight Returns notamment. En effet, certaines planches sont des versions encrées initiales en noir et blanc et d’autres sont banalement (et étrangement) un scan de la version couleur avec un filtre appliqué pour avoir un noir et blanc qui tend vers des niveaux de gris et une absence de blanc… Ce procédé sera malheureusement repris pour White Knight – Harley Quinn (cf. plus bas). Bien évidemment, presque une décennie après, cette gamme est introuvable en librairie mais se trouve toujours en occasion à des prix variables.

Rebelote cinq ans plus tard, en mai 2019 donc, pour les 80 ans de Batman. Cette fois c’est (presque) l’intégralité de la série Batman de Scott Snyder et Greg Capullo qui sort en noir et blanc, toujours dans un tirage agrandi et limité à 3.000 exemplaires. La cour des Hiboux (toujours couplé à La nuit des Hiboux) ouvre le bal (39 €) puis Le Deuil de la Famille (29 €), L’An Zéro (39 €), Mascarade (21 €) et enfin La Relève (39 €). Seul l’équivalent du tome 6 (Passé, présent, futur) est absent de cette collection. Ce n’est pas grave car il n’était pas dessiné par Capullo et n’avait de toute façon pas grand intérêt (une succession de courtes histoires pas vraiment liées au run de Snyder).

 

En parallèle, Urban Comics accompagne certaines sorties d’une version noir et blanc (et parfois une seconde version couleur avec une couverture alternative) pour des titres souvent attendus et acclamés. Ainsi, l’entièreté de la saga White Knight de Sean Murphy a eu l’honneur d’une édition en noir et blanc : White Knight (29 €), Curse of the White Knight (29 €), White Knight – Harley Quinn (21 €) et Beyond the White Knight (29 €).

 

Des récits complets ont également bénéficié d’une version noir et blanc : Killing Joke en 2015 (21 €), Batman – Créature de la nuit en 2020 (30 €), Batman & Joker – Deadly Duo en 2023 (29 €).

 

En 2020, Urban Comics lance une opération commerciale : pour deux comics de la gamme Black Label achetés, un titre en noir et blanc offert. Batman – Damned est le premier dans ce cas et Joker le second en 2022 (on ignore si cette offre sera renouvelée). Ces ouvrages sont donc gratuits, de même que les tomes offerts lors du Batman Day sont également en noir et blanc mais font l’objet d’une autre page d’index. On ne compte pas non plus les deux tomes de Batman Black & White qui compilent des récits indépendants en noir et blanc, c’est l’ADN même conceptuel de cette série (toujours pas chroniquée sur ce site).