Batman Triumphant / Unchained (projet avorté)

Après Batman Forever et Batman & Robin, un troisième film de Joel Schumacher était censé clore les aventures de Batman au cinéma, du moins avec la franchise qu’avait entamée ce réalisateur. Mais à cause des résultats catastrophiques de Batman & Robin, le projet a été très vite enterré, officieusement pour une raison de budget.

batman triumphantCe long-métrage devait s’intituler Batman Triumphant (il est réapparu sous le nom de Batman Unchained en 2015) et voyait le Chevalier Noir, toujours interprété par Georges Clooney, affronter L’Épouvantail et Harley Quinn. Ces deux ennemis n’étant pas apparus dans les précédents films, c’est Nicolas Cage qui aurait dû jouer Jonathan Crane (Jeff Goldblum fut aussi associé au projet, Ewan Mc Gregor et Steve Buscemi approchés également) et Courtney Love la muse du Joker (le nom de Madonna courait aussi) !

Le scénariste Mark Protosevich (Je suis une légende) avait prévu son histoire ainsi : Harley Quinn apprend que son père n’était autre que le Joker (tué par Batman dans le premier film éponyme de Tim Burton) et décide de se venger. Elle s’allie avec le professeur Jonathan Crane (qui est parvenu à découvrir la vraie identité du Dark Knight) et parvient à envoyer Bruce Wayne à l’Asile d’Arkham où, pris de terribles visions hallucinatoires et cauchemardesques, il affronte tous ses ennemis passés : le Pingouin, Catwoman, Double Face, l’Homme-Mystère et bien sûr, le Joker.

Schumacher souhaitait ramener les anciens comédiens stars des précédents films dans leurs rôles respectifs des ennemis de Batman  : Danny DeVito, Michelle Pfeiffer, Tommy Lee Jones, Jim Carrey et bien sûr Jack Nicholson pour le grand combat final. Les autres acteurs récurrents reprenaient également leurs rôles : Chris O’Donnell (Robin), Alicia Silverstone (Batgirl), Pat Hingle (Gordon) et Michael Gough (Alfred). Des rumeurs annonçaient aussi Martin Short dans le rôle du Chapelier Fou et Mark Linn-Baker dans celui de Man-Bat. Le casting aurait effectivement coûté un budget faramineux.

Batman Triumphant aurait alors adopté une tournure sombre et, selon le metteur en scène Joel Schumacher : « plus proche de ce que donnera des années plus tard Batman Begins ». Des bribes de ce scénario annulé ont apparemment été utilisés dans le premier opus de Christopher Nolan justement (sans doute les idées avec les toxines de l’Épouvantail). Warner Bros souhaitait aussi adapter la série Batman Beyond en film (finalement avorté aussi, voir ci-après) et/ou le comic Batman : Année Un, ce qui se rapprochera du travail effectué sur Batman Begins huit ans après.

NB – Trois autres projets furent annulés :
Batman : DarKnight qui reprenait le script ci-dessus mais avec Man-Bat en allié de l’Épouvantail au lieu d’Harley Quinn.
Batman Beyond était la version cinéma du dessin animé éponyme. Ses créateurs insistant auprès de la Warner pour livrer une version « adulte » (et non tous publics), le projet fut annulé.
Robin était un spin-off prévu sur le jeune prodige, toujours campé par Chris O’Donnell. Suite à l’accueil catastrophique de Batman & Robin, ce film fut également annulé.

2 comments

  1. A toute fin utile, je vous signale qu’Alfred, bien que gravement malade, ne meurt pas.

    1. Merci pour cette précision ! 😀

      Je n’ai pas en mémoire la fin de Batman & Robin avec précision, au temps pour moi 🙂

Comments are closed.