Arkham Knight (2015)

Histoire • Critique • Histoire détaillée [avec spoilers] • Autres critiques presse
Commande en ligne • Récapitulatif DLC • Résumés des fins [avec et sans spoilers]

Il est préférable d’avoir joué à Arkham City avant de lire le résumé d’Arkham Knight.

Batman Arkham Knight[Histoire — résumé sommaire, sans révélations]

Un an après les événements concluant Arkham City, la cité de Gotham connaît une ère de paix et la criminalité est au plus bas. Mais, l’Épouvantail, présumé mort dans le premier opus, réapparaît et menace d’inonder la ville avec son gaz. La police, débordée, est contrainte d’évacuer la population. Profitant de l’instabilité environnante, les plus grands criminels de Gotham encore en vie (tels Double-Face, Harley Quinn, Poison Ivy, l’Homme-Mystère et le Pingouin) s’allient pour prendre le contrôle de la cité, alors divisée en quartiers sous leur propres contrôles.

De plus, ils élisent comme protecteur un super-vilain sorti de nulle part : le Chevalier d’Arkham (le fameux Arkham Knight). C’est dans ce contexte que Batman décide d’agir pour la survie de la ville, « l’héritage de son père », selon ses dires, « en rééquilibrant les forces en présence »…

[Critique]

[Histoire détaillée — contient des révélations]

[Autres critiques]

Presse spécialisée
Gamekult : Critique d’Arkham Knight (8/10)
JeuxVideo.com : « L’opus parfait en guise de conclusion ? » (17/20)
Gameblog : « Une fin en apothéose » (4,5/5)
JeuxActu.com : « Est-ce vraiment la tuerie tant annoncée ? » (16/20)

Presse généraliste (ou via leurs « sous-sites » consacrés au numérique et/ou aux jeux vidéo)
Libération
:« Batman monte en gamme »
France Info : « Batman Arkham Knight : la dernière course »
Le Monde
[via pixels] : « Le meilleur simulateur de Batman » (6/7)
Libération [via écrans] : « Batou va bien »
Le Soir [via moi jeux] : « Un jeu de superhéros d’une qualité rare »
Les Inrockuptibles : « Pourquoi « Batman : Arkham Knight » est un jeu désespérant »
FranceTVInfo [via popup’] : « Ça vaut le coup de jouer à Arkham Knight ? »

Autres sites
IGN
: « Une trilogie au final grandiose » (9,2/10)
Millenium : Test d’Arkham Knight (90/100)
GeeksAndCom’ : « Nos impression après dix heures de jeu » puis « L’hommage ultime au Chevalier Noir »
Clubic : « Batman Arkham Knight conclut la série en beauté… et en bugs »
Xboxyen : récapitulatif des critiques UK et US avec notamment Polygon (10/10), Gamereactor (9/10), Gamesradar (4/5) et Gamespot (7/10)
À noter, d’autres notes anglo-saxonnes : God is a Geek (10/10) et Videogamer (10/10)
Vavache.fr : Test d’Arkham Knight

Sortie prévue sur XboxOne, PS4 et PC le 23 juin 2015

Précommandez le jeu (ou une console accompagnée du jeu) et bénéficiez
du Pack histoire Harley Quinn ainsi que le Pack d’améliorations Waynetech
(voir les détails en bas de la page).

Arkham KnightPlayStation 4 : 52,33€  |  XboxOne : 52,33€  |  PC : 38,64€

(Au lieu de 69,99€ ! Livraison comprise et prix le moins cher
appliqué au moment de l’envoi.
)

– EXCLUSIF –

PlayStation 4 Steel Grey en édition limitée
Jeu Arkham Knight avec le DLC Harley Queen (le même que ci-dessus)
et le DLC « Scarecrow Nightmare » (Le Cauchemar de l’Épouvantail)

PS4 Steel Grey Batman Arkham KnightPS4 Steel Grey + Arkham Knight : 459,90€  |  PS4 Noire + Arkham Knight : 439,98€

éditions inédites mais épuisées

Batmobile Edition : Steelbook, Art Book, Comic Book, Pack de Skins & Statue de la Batmobile
Limited Edition : Steelbook, Art Book, Comic Book, Pack de Skins & Statue de Batman exclusive

Visuel des bonus pour toutes les précommandes effectuées.
Cliquez pour agrandir.
À noter que le DLC « Scarecrow Nightmare » (Le Cauchemar de l’Épouvantail)
n’est disponible qu’avec l’achat de la console PlayStation 4.

Bonus Arkham Knight

Récapitulatif des contenus additionnels.

Batgirl Arkham KnightPack Histoire de Harley Quinn
Disponible sur toutes les versions du jeu
La muse du Joker est l’héroïne de cette mini-histoire se situant juste avant Arkham Knight. Harley Quinn part libérer Poison Ivy à Blüdhaven.
Se joue idéalement avant Arkham Knight.

Missions cauchemar de l’Épouvantail
Disponible uniquement sur la version PlayStation 4
Trois épreuves en Réalité Augmentée face au terrible Épouvantail.

Pack Histoire de Red Hood (bande-annonce ci-dessous)
Disponible uniquement en précommande d’une version collector chez Micromania — en vente prochainement pour tout le monde
Incarnez Jason Todd, le deuxième Robin qui avait été tué par le Joker. Plus violent que jamais, le jeune homme est revenu à la vie et bien décidé à se venger.
Se joue idéalement après Arkham Knight.

En famille (anciennement titré Batgirl : une affaire de famille)
Pas encore disponible — premier DLC officiel prévu
Antépisode dans lequel Batgirl, alias Barbara Gordon, joue les justicières. Logiquement, ce DLC se situera bien avant Arkham Knight puisque la jeune héroïne n’était pas encore devenue Oracle.

Titre inconnu
Pas encore disponible — deuxième DLC officiel prévu
Nouvelles missions pour le Chevalier Noir chargé de défendre Gotham.

Titre inconnu
Pas encore disponible — troisième DLC officiel prévu
Les compagnons de Batman seront les protagonistes de ce DLC, montrant ainsi leur pointe de vue durant le jeu Arkham Knight.

Plusieurs skins (costumes) sont disponibles selon les précommandes ou les versions : le costume de la version de la série et du film Batman des années 1960, celui de Justice League 3000, de The Dark Knight Returns, Batman Beyond et trois de The New 52 (DC Renaissance), ces derniers n’étant pas encore dévoilés. Un skin pour la Batmobile version film année 60 est aussi disponible (en attendant les autres), ainsi qu’un pack Waynetech offrant quatre pastilles d’améliorations (combat, gadgets, etc.).

D’autres contenus additionnels mineurs ont également été annoncés : des courses de Batmobiles avec tous les modèles imaginés depuis les 75 ans d’existence de la licence, des challenges rapides qui permettront d’affronter tous les super-vilains rapidement et une collection de skins pour les différents héros et personnages secondaires du jeu.
[Source : GentSide Gaming]

 

 À propos de la fin d’Arkham Knight
(Sans révélations dans le premier paragraphe puis avec révélations dans le second)

 

Il existe trois fins en fonction de votre avancement dans le jeu :
– Celle qui conclut la mission principale : appréhender et démasquer le Chevalier d’Arkham puis stopper l’Épouvantail.
– Celle qui conclut le jeu et dans laquelle vous avez terminé au moins neuf quêtes secondaires sur les quatorze disponibles  (en plus de la principale, évidemment) : Gotham est donc enfin sauvée mais que va-t-il advenir de Batman ?
– Si vous avez achevé les quatorze quêtes supplémentaires (au lieu du minimum imposée, à savoir neuf) et donc terminé le jeu à 100%, cette séquence est rallongée et dévoile donc « la vraie fin » du jeu.
NB : Vous pourrez revenir dans le jeu pour le terminer définitivement même si vous accédez à la seconde fin. N’hésitez donc pas à la voir dès que possible. Les détails des ces trois fins sont disponibles ci-dessous !
/!\ SPOILERS /!\
/!\ SPOILERS /!\
/!\ SPOILERS /!\
La fin de la mission principale propose donc la révélation de l’identité du Chevalier d’Arkham, qui s’avérait être Jason Todd (mais qui ne l’avait pas deviné ? À découvrir en vidéo ici). Peu après, Batman se constitue prisonnier à l’Épouvantail en échange de quoi, ce dernier a promis de laisser la vie sauve à Robin (Timothy Drake) et James Gordon, tous deux enlevés et séquestrés par le maître de l’épouvante à l’Asile d’Arkham. Le Chevalier Noir se rend donc à l’ancien bâtiment et est ligoté sur une table verticale que l’Épouvantail fait ensuite rouler lentement dans l’institut (exactement la même scène que dans le premier jeu, Arkham Asylum, dans lequel Batman escortait le Joker dans l’asile). Arrivés devant Gordon et Robin, l’Épouvantail tire au pistolet sur le jeune prodige (qui survivra) et force Batman à enlever son masque devant une caméra. Ce dernier s’exécute et le monde entier, dont l’Épouvantail et les autres ennemis du Dark Knight, découvrent avec stupeur qu’il s’agit de Bruce Wayne, et donc d’un simple humain. Jonathan Crane injecte alors à Batman des piqûres de ses toxines d’épouvante et l’homme chauve-souris plonge alors dans sa psyché face… au Joker. Il devient lui-même le Clown du Crime et tue la plupart des fous d’Arkham jusqu’à se perdre dans un labyrinthe mystique dans lequel surgissent des statues du Chevalier Noir. Excédé, la plus grande peur du Joker se réalise : il est tombé dans l’oubli et Batman est resté dans les mémoires. C’est à ce moment là que Bruce Wayne se réveille, toujours attaché à l’Asile d’Arkham, et confie à l’Épouvantail que ses toxines ne lui font rien car il n’a pas peur. Il appréhende ensuite son ravisseur grâce à l’aide de Red Hood, la nouvelle identité de Jason Todd (à découvrir ici).

Si vous avez terminé au moins neuf quêtes secondaires sur quatorze, après avoir donc appréhendé plusieurs grands criminels qui sévissaient dans la ville (aussi bien les milices, les blindés, que les chefs de bande, comme Le Pingouin ou Double-Face, ou encore les solitaires, comme L’Homme-mystère ou Firefly) vous pourrez enfin lancer le fameux « protocole Knightfall ». Si tel est le cas, Batman retourne au Manoir Wayne avec le Batwing qui se pose directement dans son jardin. Une tonne de journalistes l’attendent devant les grilles du Manoir, dont Vicky Vale, qui intervient en direct à la télévision et commente l’arrivée du milliardaire démasqué. Alfred ouvre la porte à son maître et lui demande s’il est sûr de bien vouloir lancer le protocole Knightfall. Bruce Wayne confirme et peu après la demeure explose et s’effondre, en proie aux flammes. Gordon déclare alors que c’est ainsi que Batman est mort (à découvrir ici).

Si vous avez terminé toutes les quêtes secondaires, la même fin aura lieu mais après l’explosion du Manoir Wayne, on découvrira le « futur proche » de Gotham : James Gordon se présente aux élections municipales, Timothy et Barbara vont se marier et, surtout, un nouveau justicier aux allures proches de Batman œuvre dans la ville (impossible de savoir de qui il s’agit par contre, à découvrir ici).

À ce sujet , notez que pendant l’aventure, lors de la mission secondaire consacrée à Azraël, potentiel successeur de Batman, si vous avez choisi qu’il tente de tuer le Dark Knight (en vain), celui-ci est appréhendé et livré au GCPD (à découvrir ici). En revanche, si vous aviez brisé l’épée qui aurait pu tuer Batman et choisit de servir la justice et non l’Ordre de St-Dumas, il est fort possible que le nouveau justicier qui sévisse dans la ville soit ce fameux Azraël. Le joueur peut ainsi constituer ses propres théories.
À confirmer : si vous avez choisi de tuer Batman avec Azraël, il se peut que la fin normalement étendue soit la même que si vous n’avez pas terminé toutes les quêtes secondaires (ce qui confirmerait la théorie ci-dessus).