CRISIS [guide des « crises » DC Comics]

/!\ PAGE EN CONSTRUCTION /!\

Inaugurés principalement durant les années 1960, les crossovers et le multiverse ont permis aux super-héros DC de se croiser dans plusieurs histoires en quelques chapitres. La Justice Society, la Ligue de Justice et autres équipes diverses se sont ainsi croisées sur Terre-1, Terre-2, Terre-3, Terre-S, Terre-X…

En 1985, pour les cinquante ans de DC Comics, la gigantesque saga Crisis on Infinite Earths regroupe dans une maxi-série en douze chapitres l’intégralité des personnages de l’éditeur et chamboule à jamais l’univers DC. Suite au succès rencontré et pour continuer de gommer des incohérences, deux autres crises « majeures » ont vu le jour des années après : Infinity Crisis (2005-2006) et Final Crisis (2008-2009), concevant ainsi la Crisis Trilogy.

D’autres séries ont emprunté le terme Crisis et se sont (plus ou moins greffés) autour de ces évènements éditoriaux. Ces events n’ont parfois par le mot Crisis mais impactent malgré tout l’entièreté de l’univers DC (Flashpoint, Metal…). Cette page indexe donc ces fameuses Crisis dans leur ordre chronologique. Dans une volonté d’aller à l’essentiel, elles ont été découpées en dix parties distinctes.

I – Les crisis « rétroactives » et la première pierre à l’édifice
[1960’s et 1985-86]

Crisis on Multiple Earths est une « fausse » crise, il s’agit d’une compilation de différents récits de la Justice League of America remontant à 1963 notamment et signés Gardner Fox. Ce recueil a été publié bien après, en 2002, avec le nom (et la typographie !) de Crisis afin de devenir une sorte de « préambule » aux futures crises DC Comics… C’est le seul titre de cette sélection qui n’est disponible qu’en langue anglaise (et donc en achat VO uniquement). À noter qu’une réédition en plusieurs tomes est actuellement en cours (toujours en VO) pour couvrir toutes les histoires de 1960 à 1987.

Heureusement en France, Urban Comics a sorti Crisis Compagnon, piochant des épisodes du titre évoqué juste au-dessus ainsi que d’autres issus de différentes séries permettant de se familiariser avec les (nombreux) protagonistes de DC Comics. Le but de cette compilation ? Se préparer à la lecture (complexe) de l’œuvre (difficile d’accès) qui se déroule juste après : Crisis on Infinite Earths !
Critique Crisis CompagnonAcheter sur amazon.fr

Considéré comme un monument du neuvième art, Crisis on Infinite Earths est un marqueur historique aussi bien chez DC Comics que dans l’industrie des bandes dessinées états-uniennes. Ambitieux, dense, verbeux… le titre bouleverse l’univers de fiction des super-héros instauré depuis cinq décennies afin de le refaçonner. Les différentes Terres sont détruites par l’Anti-Monitor et les justiciers de différents univers doivent s’allier pour sauver les dernières planètes survivantes…
Visuellement somptueux et audacieux à bien des égards, sa lecture ne fait pas l’unanimité sur ce site, considérant un manque flagrant d’empathie envers ses protagonistes, une distance trop prononcée entre ses héros et le lecteur, suivant paradoxalement une poignée de personnages fleuve et l’entièreté du catalogue de DC. Néanmoins, Crisis on Infinite Earths est, évidemment, un récit important et singulier. S’il était révolutionnaire à sa sortie en 1985, il est moins percutant dans les années 2020…
Critique Crisis on Infinite EarthsAcheter sur amazon.fr

II – Les (vrais/faux) préludes à Infinite Crisis
[1994 et 2004]

Zero Hour : Crisis in Time (Heure Zéro – Crise temporelle en français) date de 1994. Narrant à nouveau un voyage dans le temps en cinq épisodes, ce titre calque à la fois un évènement oublié (Armageddon 2001 – inédit chez nous) et, surtout, Crisis on Infinite Earths mais en nettement moins bien. Incompréhensible et décousu, on peut clairement faire l’impasse sur Heure Zéro – Crise temporelle. En France, l’éditeur Semic l’a proposé en 2004 et n’a pas été réédité depuis.
Critique Heure Zéro – Crise temporelleAcheter sur amazon.fr

En revanche, Identity Crisis / Crise d’identité est un excellent récit complet disponible chez Urban. L’écriture très mature jongle entreenquête, tragédie et rebondissements chez les super-héros. Un titre culte à posséder absolument qui se lit avec ou sans connaissance de l’univers DC, indépendamment de toutes les autres crises si besoin. Initialement publié en 2004-2005, Identity Crisis fut considéré a posteriori comme une sorte de prologue à Infinite Crisis, publié dans la foulée (les évènements qui se déroulent dedans trouvent des conséquences dans cette nouvelle crise). Idem que le titre précédent, Crise d’identité est situé entre cette (future) crise (avec Crisis in Conscience / Crise de conscience pour faire une jonction entre eux – disponible dans le troisième tome d’Infinite Crisis justement) et celle (passée) qu’était Crisis on Infinite Earths.
Critique Identity Crisis / Crise d’identitéAcheter sur amazon.fr

En parallèle, citons d’autres évènements importants publiés tout au long des années 1990, notamment sur l’homme d’acier et l’homme chauve-souris avec La mort de Superman (deux tomes) et le remarquable enchaînement pour Batman de la grande saga Knightfall puis Le Fils Prodigue, suivi de Legacy et Contagion (inédits en France pour l’instant – à terme ils seront dans la collection Batman Chronicles) et enfin Cataclysme et No Man’s Land.

III – Infinite Crisis, la seconde crise majeure DC
[2005-2006]


Cinq volumes ne sont pas de trop pour couvrir les nombreuses séries amenant à « la crise infinie », donc Infinite Crisis (à commencer par Countdown to Infinite Crisis / Compte à rebours, conçue spécialement pour aboutir au titre principal).
► Critiques des cinq tomes : Le projet O.M.A.C. / Unis pour le pire / Jour de vengeance / Les survivants / Crise infinie
Acheter sur amazon.fr

IV – La série 52
[2006-2007]

Pas forcément une crisis mais le jalon palpitant entre Infinite Crisis et Final Crisis. Ajoutons La colère de Black Adam comme une sorte d’épilogue qui contient le titre éponyme précédé de 52 – World War III.

V – Final Crisis, troisième crise majeure
[2005 mais surtout 2008 – 2009]

Là aussi, en poursuite de Final Crisis, citons les évènements de Blackest Night puis Brightest Day comme des jalons importants dans l’univers DC.

VI – Flashpoint et ses « extensions », le relaunch New 52
[2009-2010 mais surtout 2011]

 

D’abord publié comme récit complet, Flashpoint a bénéficié pour ses dix bougies de beaux ouvrages complémentaires avec notamment Prélude, contant les aventures du bolide écarlate qui déboucheront sur l’évènement Flashpoint, lui-même disponible en deux éditions, une simple et une anniversaire (contenant plusieurs bonus). Une fois encore : un voyage dans le temps bouleverse l’univers DC Comics avec deux conséquences. D’un côté un nouveau départ pour toutes les séries de l’éditeur, intitulé New 52 (Renaissance en français) – avec au hasard La Cour des Hiboux comme titre de relance pour Batman. D’un autre côté des univers alternatifs compilés dans quatre tomes Le monde de Flahspoint.

Dans cette saga, chaque tome regroupe quatre histoires en trois chapitres. On y retrouve les univers différents (brièvement aperçus dans Flashpoint) pour Batman, Superman, Wonder Woman, Aquaman, les Green Lantern et Flash. Cela rappelle (un peu) une autre fresque épique et alternative, Injustice.

VII – Earth 2, Futures End et Convergence
[2014-2015]

 

DC se frotte ensuite au « futur » avec une triple saga, publiée en deux séries en France. Celle-ci fait déjà l’objet d’un guide sur cette page. Citons aussi Multiversity, publié dans la foulée, plus ou moins connecté à de futurs titres à venir…

VIII – DC Universe Rebirth, Le Badge et Doomsday Clock
– l’étonnante connexion à… Watchmen ! –
[2016-2019]

 

Nouveau relaunch pour DC Comics ! Après New 52, au tour de l’ère Rebirth de faire son entrée ! Pour découvrir cette nouvelle « crise », deux options : le récit complet paru en kiosque à l’époque ou l’énorme compilation éponyme contenant de multiples épisodes impactant les différents héros.

En parallèle, l’univers Rebirth distille quelques pistes connectant l’univers DC à celui de… Watchmen (1987) ! C’est à découvrir à la fois dans Le Badge, aventure commune de Flash et Batman puis dans Doomsday Clock. Un guide de ce qu’il faut avoir lu idéalement avant est disponible sur le site.

IX – Heroes in Crisis et le bordélique Metal
[2017-2021]

 

Récit complet assez singulier, Heroes in Crisis reste assez détaché des autres titres de cette page. Néanmoins, il rappelle (en moins bien) Crise d’identité tout en offrant une introspection inédite à l’ensemble des héros DC. Il a donc toute sa place dans cette sélection suite à quelques évènements survenant dans la fiction, qui a droit à une sorte d’épilogue dans une aventure commune de Flash et Batman (encore !) dans Le Prix.
Critique Heroes in CrisisAcheter sur amazon.fr

Dans la foulée, Batman Metal est lancé mais on ne savait pas encore l’immense chamboulement que cela causerait ! Encore un multivers, « noir » cette fois, débouchant sur une galaxie de séries. Pour s’y retrouver, se référer à l’index dédié sur ce site. À noter qu’une série inédite en France, Flash Forward, fait même la liaison entre Heroes in Crisis et Batman Death Metal, cf. seconde partie de cet article).

X – DC Infinite Frontier et Dark Crisis (on Infinite Earths)
[depuis 2021]

Le dernier tour de piste de DC Comics. Initiée avec DC Infinite Frontier, cette « nouvelle » épopée signée Joshua Williamson se poursuit dans un second titre connecté (Justice Incarnée) et, surtout, dans Dark Crisis, renommée Dark Crisis on Infinite Earths ! À découvrir en France en 2023… C’est aussi l’occasion d’un nouveau relaunch, inaugurant l’ère Infinite.