Archives par mot-clé : Ciné Saga

Séries Saga #13 — Spécial Super-Héros & Séries TV : DC vs Marvel

ce billet a été référencé sur la page Presse & Conférences

En août 2018 est sorti le 13ème numéro du magazine Séries Saga pour qui je collabore régulièrement depuis 2016 (plus d’informations sur mon site professionnel). Pour ce « Spécial super-héros » j’ai écrit six articles dont quelques-uns sur DC Comics (à travers la série Gotham notamment ainsi que l’exposition Lego DC Comics ou encore le service de vidéos à la demande et streaming DC Universe). Mes papiers sont indexés ci-dessous, certains bénéficient d’une seconde vie sur Internet, sur UMAC ou évidemment sur ce site. Fin 2018, certains seront mis en ligne.

 

  • « Legion » – La Folie des Grandeurs
    (Étude de cas des deux saisons de la série « Legion »)
  • « Gotham » – Sans peur et cent reproches
    (Étude de cas sur les quatre saisons de la série « Gotham » | retitré « Sans peur… mais pas sans reproches » pour le magazine)
  • Super-héros en briques
    (Visite de l’exposition « The Art of The Brick : DC Super Heroes »)
  • Le Tisseur de Toiles revient sur consoles
    (Preview du jeu vidéo « Spider-Man » à venir sur PlayStation 4)
  • Marvel à la sauce nippone
    (Retour sur les séries d’animation japonaises « X-Men », « Iron Man » et « Wolverine »)
  • Le Netflix de DC Comics
    (Découverte de « DC Universe », le site de streaming et vidéo à la demande de DC Comics)

 

Ciné Saga #18 – Spécial Super-héros

ce billet a été référencé sur la page Presse & Conférences

En avril 2017 est sorti le 18ème numéro du magazine Ciné Saga pour que je collabore régulièrement depuis 2016 (plus d’informations sur mon site professionnel). Pour ce « Spécial super-héros » j’ai écrit neuf articles dont une bonne partie sur DC Comics. Mes papiers sont indexés ci-dessous, certains bénéficient d’une seconde vie sur Internet, sur UMAC ou évidemment sur ce site. C’est notamment le cas du plus grand article : DC Comics au cinéma : plus le droit à l’erreur ! Cliquez sur les autres pour les découvrir.

 

Ciné-Saga-18

  • Wonder Woman – L’icône féministe
    (Focus sur le film, les anciennes incarnations de Wonder Woman et Gal Gadot)
  • Justice League – Les Avengers de DC Comics
    (Grand angle sur le film de Zack Snyder et encadré sur le projet avorté de Miller)
  • DC Comics au cinéma : plus le droit à l’erreur !
    (Retour sur le DCEU : historique, débuts compliqués avec Batman V Superman et Suicide Squad, films à venir, etc.)
  • Derniers coups de griffes pour Wolverine
    (Critique de Logan, les inspirations comics sur les films X-Men et Wolverine, la relève X-23 et les adieux de Hugh Jackman)
  • Les super-héros DC méconnus
    (Aquaman, Phantom Stranger, Animal Man, Deadman…)
  • Jeux Vidéo : DC Comics 1 – Marvel 0
    (La guerre sur consoles, d’Injustice au Avengers Project par Square Enix)
  • Wonder Woman VS Superman – La guerre des sexes fait rage !
    (Match entre les deux icônes DC)
  • Un film, plusieurs versions
    (Analyse de la pratique sur les nouveaux montages proposés pour la sortie vidéo d’un long-métrage : « Director’s cut », etc.)
  • Lego Batman, le film – Ça casse des briques !
    (État des lieux du succès surprise et la mode des adaptations en Lego)

 

Interview pour le magazine Ciné Saga

Ciné Saga 11

J’ai eu l’honneur d’être interviewé dans le onzième numéro du magazine Ciné Saga, « Spécial Super-Héros », disponible en kiosque en mars 2016. Cet entretien est à découvrir ci-après. On y parle comics mais aussi des multiples adaptations de l’homme chauve-souris au cinéma avec évidemment Batman V Superman : l’Aube de la Justice qui sortait au même moment. J’ai repris quelques passages de la section À propos pour répondre à la question sur la création du site et la façon dont il est alimentait.

Les passages colorés en vert n’avaient pas été retenus pour la version définitive de l’article. Ils ont été ajoutés ici pour avoir l’intégralité de cette interview. Quatre questions « inédites » sont aussi à découvrir à la fin.

Merci à Raphaël pour sa confiance et cette publication. Suite à celle-ci, la rédaction du magazine m’a confiée l’écriture d’une étude de cas sur le Joker (publiée en août 2016 dans leur quatorzième numéro) et d’autres articles sur des sujets consacrés au cinéma, aux séries télé ou aux comics. Plus d’informations sur mon site personnel qui recense tous mes papiers hors Batman.

.

Fan ZoneThomas Suinot

« Batman parle à tout le monde et à tout âge »

Thomas Suinot est un fan absolu de Batman. Il anime le seul site Internet français consacré à l’actu de ses comics (www.comicsbatman.fr) *. Pour ce garçon chargé de clientèle dans une entreprise parisienne – quand il ne revêt pas son identité secrète de geek -, l’issue du prochain film estampillé DC ne fait guère de doute… L’homme chauve-souris est largement supérieur à l’homme d’acier ! Interview d’un passionné.

batman-alex-ross

Thomas, comment avez-vous découvert Batman ?
Avec le dessin animé de Paul Dini et Bruce Timm qui passait sur France 3 durant mon enfance. J’ai dû voir tous les épisodes. J’adorais vraiment cette série ! Ensuite j’ai vu les films de Tim Burton. Le second, Batman : Le Défi, m’a vraiment chamboulé, même s’il a assez mal vieilli. Puis il y a eu ceux de Joel Schumacher. Les comics sont venus après, il y a une dizaine d’années, mais il n’y avait pas un grand choix à l’époque.

Pourquoi Batman ? Qu’est-ce qui vous attire chez lui et pas forcément chez les autres super-héros ? D’ailleurs, apprécies-tu d’autres super-héros ?
La noirceur de l’univers de Batman me fascine, de même que « la crédibilité » de son histoire. Bruce Wayne n’a aucun super pouvoir, il a uniquement recours à son intelligence, sa force physique et ses gadgets (donc, à l’argent). À la base c’est un détective meurtri. La plupart de ses adversaires sont fous ou malins, il n’y a pas vraiment de monstres aux super pouvoirs. Ce n’est pas quelque-chose qui me rebute dans d’autres séries mais dans le cas de Batman, je suis vraiment fan de ce côté « réaliste ». Le Chevalier Noir est très solitaire, voire égoïste et paradoxalement, entouré d’alliés. Même si, moralement c’est une personne bonne, qui a son propre code et se refuse de tuer, Batman franchit parfois les limites. Il n’hésite pas à mentir ou à frapper pour parvenir à ses fins. Il y a une certaine ambigüité qui en fait un héros à part. Mais ce n’est pas un héros infaillible. Cette notion est très intéressante, de même que sa paranoïa et son côté parfois misanthrope. Ce n’est pas un personnage forcément sympathique,. Cela renforce l’intérêt de ce héros. Il a des faiblesses psychologiques, il n’est pas immortel mais il est intelligent et il suit ses convictions. Tout l’univers qui gravite autour de lui, à commencer par ses ennemis, renforce ma fascination. Je ne me lasse jamais de lire des histoires sur Batman car les artistes, en tout cas les plus originaux, trouvent toujours de nouvelles choses à raconter qui peuvent s’inscrire dans une chronologie cohérente. Parmi les super-héros « connus » de chez DC Comics, j’apprécie Green Arrow, qui est un peu un « Batman bis » du propre aveu de son créateur (pour les mêmes raisons, c’est à dire le côté « plausible »), et la Justice League, qui rassemble une équipe de super-héros dont les aventures en solo m’intéressent peu mais qui deviennent plus fascinantes une fois qu’ils sont regroupés (dans La Ligue de Justice donc) et sans doute parce que Batman en fait partie. Chez Marvel, j’aime beaucoup les X-Men, qui ont une réelle dimension politique et sont métaphoriques de nombreux problèmes de la société, Spider-Man, pour son humour et son côté cool, et les Gardiens de la Galaxie qui me rappellent un peu Star Wars. Sinon, je suis un fan inconditionnel de Watchmen.

Beaucoup disent que Batman est la locomotive de DC Comics. Êtes-vous d’accord ?
Tout à fait. Aussi bien aux États-Unis qu’en France, Batman est la série de DC qui se vend le mieux avec la Justice League. Ce n’est pas anodin. Le Chevalier Noir a une énorme communauté de fans. C’est un héros traduit partout dans le monde et décliné sur divers supports : dessins animés, jeux vidéo, films, séries télé, mais aussi quelques rares mangas (!) et évidemment une tonne de figurines et jouets divers. Pourquoi cette popularité ? Peut-être pour les mêmes raisons que les miennes : le côté humain, « plausible », de Batman, son histoire, la noirceur de Gotham, les multiples protagonistes, aussi bien dans le camp des alliés que celuis des ennemis et antagonistes, qui possèdent une forte identité et beaucoup de charisme. C’est aussi un comic qui s’adresse aux enfants, aux adolescents ou aux adultes en fonction des auteurs. Après, on peut s’interroger sur le phénomène : pourquoi Superman et Wonder Woman, autres figures de DC, ne captivent-ils pas autant ? Pourtant, il y a aussi des films, des séries, etc. Batman reste plus universel que les autres, peut-être. Il parle à tout le monde et à tout âge.

Qu’attendez-vous de Batman V Superman : l’Aube de la Justice ?
Les premières images sont très excitantes. J’aime beaucoup Zack Snyder, Batman, alors les deux ensemble… Je vois plus le film comme une ouverture de l’univers DC au cinéma à travers un prisme de réalisme et de crédibilité accrue, avec la noirceur nécessaire, plutôt qu’un « simple » film sans autre enjeux pour les deux héros. Il y a aussi l’excitation de montrer, enfin, un Batman plus âgé, qui affiche une grande maturité, et sa réaction face à un éventuel allié, Superman, qu’il considère de prime abord comme un ennemi très puissant. Un ennemi qu’il est indispensable de contrôler. Il semble logique que Zack Snyder emprunte sa version du Chevalier Noir à Frank Miller, en s’inspirant du comic The Dark Knight Returns. L’idée aussi de voir un nouveau Joker me séduit. L’approche diffère de celles de Nicholson chez Tim Burton et Heath Ledger chez Christopher Nolan. Je suis très confiant dans le jeu de Jared Leto pour proposer un nouveau Clown de Crime passionnant. Les éternels fans grincheux râleront encore, forcément, mais ils oublient vite que même dans les comics, il y a eu plusieurs Jokers : certains auteurs en ont fait un homme psychopathe fou à lier, d’autres un fin manipulateur, excentrique ou encore « un impulsif sanguin intelligent ». Comme dans les différents films, finalement. (MàJ : une analyse qui rejoint l’étude de cas sur le Joker à retrouver ici).

Que pensez-vous du choix de Ben Affleck, qui a fait un flop dans Daredevil, pour remplacer Christian Bale (Batman dans la trilogie de Christopher Nolan) ?
J’avais été très surpris par l’annonce à l’époque mais en voyant les premières images, j’ai pensé que ce rôle pouvait lui aller. Ben Affleck a la carrure nécessaire. Physiquement, il fera le boulot, c’est un véritable roc. Et vu qu’il doit camper un Batman plus âgé et certainement désabusé, voire paranoïaque, ce choix me semble idéal. Je ne le trouve pas forcément charismatique dans tous ses films, avec son côté blasé et son air de chien battu, mais pour Batman V Superman, ça semble une bonne idée. Je l’ai beaucoup apprécié dans Gone Girl, donc je suis confiant. Je reste persuadé que même sans Christian Bale on aurait pu inclure efficacement la trilogie de Nolan comme le début de l’univers étendu de DC au cinéma. En sous-entendant que Man of Steel puis Batman V Superman se déroulent des années après. Puis, soit en gardant Christian Bale qui aurait pris de la bouteille, soit en expliquant que l’actuel Batman qui sévit dans Gotham City est le remplaçant de l’originel. Mais ce ne sera pas le cas puisque c’est à nouveau le personnage de Bruce Wayne qui est utilisé donc ça ne peut pas fonctionner. Ça aurait pu être une bonne idée et faire sens avec le message final que laissait entendre The Dark Knight Rises (qu’il n’y a pas « un seul » Batman mais que c’est un justicier symbolique, peu importe qui est derrière le masque — que va en toute logique porter John « Robin » Blake (Joseph Gordon-Levitt)). Je ne me souviens plus trop de Daredevil, mais Ben Affleck a évolué depuis. Et puis derrière la caméra, comme pour l’écriture du scénario, on n’a pas affaire à n’importe qui.

Qu’avez-vous pensé de la trilogie de Christopher Nolan ?
Je l’ai adorée. Elle était traitée sous un angle hyper réaliste, comme les comics de Batman que j’affectionne le plus. C’est moins flagrant dans Batman Begins mais clairement revendiqué dans The Dark Knight, qui est l’un de mes dix films préférés tous genres confondus. Même si j’adore ceux de Tim Burton, surtout le second, la trilogie de Nolan est très certainement la plus proche de l’image que je me faisais du Chevalier Noir à travers tout ce que j’avais vu ou lu. Avec le recul, je regrette certaines facilités du dernier film (The Dark Knight Rises) ou plutôt ses incohérences. J’aurais apprécié des scènes se référant au Joker, en tournant un bref plan de lui de dos, par exemple. Je comprends que Nolan ait voulu écarter toute éventuelle nouvelle image de lui mais avec quelques astuces et le numérique, je suis sûr qu’il aurait pu clore l’histoire de son Joker dans The Dark Knigt Rises, ou au moins en faire un caméo. Je n’ai pas trouvé Christian Bale spécialement transcendant en tant que Bruce Wayne, notamment dans les scènes où il est en public, alors qu’en tant que Batman, il est excellent. Ce sont deux personnages bien distincts qui, à mon humble avis, nécessitent un jeu différent. C’est pour ça que j’ai hâte de voir ce que va donner Ben Affleck. Physiquement il est totalement différent et peut-être qu’il y aura une nouvelle approche dans le rôle de Bruce Wayne.

Quel serait votre classement des meilleurs films consacrés à Batman ?
Sans hésiter The Dark Knight (2008) en tête. Je suis allé le voir huit fois au cinéma ! Chaque fois que je le revisionne en Blu-Ray, il me transporte toujours autant. Ensuite, Batman : Le Défi (1992) car il a marqué mon enfance. Après je mettrais très certainement The Dark Knight Rises (2012) puis Batman Begins (2005) et le premier Batman (1989) de Tim Burton. Et enfin, les deux de Joel Schumacher parce qu’il faut bien les placer quelque-part.…

Qu’avez-vous pensé des « performances » de George Clooney et Val Kilmer dans le rôle ?
(Rires) À peu près la même chose que tout le monde… Quoique non, Val Kilmer était plutôt correct. Batman Forever (1995) se regarde encore gentiment, c’était une nouvelle approche, plus colorée, humoristique, qui visait un public beaucoup plus jeune. Les producteurs ne voulaient plus de l’univers sombre de Burton. Résultat : dix ans plus tard, avec Batman Begins, c’est à nouveau un univers sombre, ou en tout cas plus froid et réaliste qui assure le succès du personnage au cinéma. Quant à Georges Clooney… le film est clairement un navet mais à voir en tant que tel. C’est devenu une comédie nanar devant laquelle on se marre si on a beaucoup, beaucoup de recul ! (Rires)

Pourquoi avoir créé un site sur Batman ? Comment l’alimentez-vous ? Quelle quantité de travail cela représente-t-il ?
Fin 2011, je voulais mieux connaître le monde des comics consacrés à Batman. Je ne trouvais rien de très pertinent sur Internet. Il y avait des dossiers archaïques ou mal rédigés, peu de sites spécialisés, des informations confuses, des bandes dessinées épuisées… Il était compliqué de trouver quelque chose de clair et net. J’ai donc entrepris de créer un site pour approfondir tout cela afin de guider un internaute souhaitant assouvir sa passion. J’ai voulu concevoir le site que j’aurais aimé trouver pour m’aider à me lancer dans les comics Batman et qui me servirait de base de référencement critique. Aujourd’hui, les retours sont très positifs, aussi bien de la part de ceux qui se lancent dans cet univers que de ceux qui le connaissent déjà. Ils apprécient mes critiques et mes analyses. Je référence tout ce qui est publié en France et j’essaie de chroniquer chaque livre. Cela demande énormément de temps de travail, que je suis incapable de quantifier. J’ai constaté que je travaillais dessus par période. Pendant trois ou quatre mois, je ne fais rien. Et puis soudainement, je lis plusieurs comics et je les chronique tous d’un coup. J’imagine que ça me permet de ne pas me lasser du personnage, de ne faire que quelques sessions de lecture avec Batman plusieurs fois par an. Pas en continu. C’est d’autant plus intéressant que je suis un très grand lecteur, qui aime varier les genres. L’écriture d’un article prend beaucoup de temps, je suis très pointilleux sur tout, je me relis sans cesse, je vais aussi lire d’autres critiques, non pas pour être inspiré ou comparer, mais pour voir si quelque chose aurait pu m’échapper durant ma lecture ou s’il y a une anecdote éditoriale que je ne connaissais pas. Je m’efforce aussi de sélectionner de belles images d’illustrations, de les recadrer si besoin, de répertorier toutes les personnes qui ont travaillé sur un ouvrage (aussi bien les artistes que les traducteurs par exemple) mais aussi de retrouver toutes les anciennes publications françaises (s’il y en a eu). Un article peut s’écrire en plusieurs heures voire plusieurs jours, j’aime prendre mon temps, je préfère qu’il y ait peu de publications, mais qu’elles soient de qualité. C’est du travail mais c’est aussi une passion, donc, c’est toujours du plaisir ! Et puis cela m’a permis de rencontrer de nouvelles personnes, d’être en contact avec Urban Comics pour des concours… J’ai même offert la carte de visite du site à David Hego, le directeur artistique de la saga de jeux vidéos Arkham de Rocksteady ! Petit à petit, le site gagne en visibilité et en popularité. Je reçois régulièrement des e-mails de remerciements de nouveaux fans. Je reste parfois en contact avec eux, c’est un très beau cadeau de retour. Parfois quand je parle avec de nouvelles personnes et que j’évoque mon site, on me répond « Ah oui je le connais ! » ou « J’y suis déjà allé, il est très bien. » Ces propos sont une immense fierté et un réel plaisir. Il y a désormais plusieurs sites qui traitent des comics. En cinq ans il y a eu un énorme regain pour le genre, grâce au formidable travail d’Urban Comics (qui édite le catalogue de DC Comics mais aussi Vertigo et de l’indépendant), très certainement grâce aux films Marvel aussi, peut-être également parce que les médias en parlant moins comme un simple « divertissement pour enfants ». Déjà que la bande dessinée n’est pas forcément associée à de l’Art, et quand c’est le cas, elle est connotée négativement, alors la bande dessinée qui traite de super-héros… Sauf que (et c’est le même constat pour la science-fiction et la culture de l’imaginaire d’une manière générale), on s’aperçoit qu’un public de tout âge aime ça ! Les films cartonnent au cinéma (jusqu’à quand ?) et les séries se multiplient. Avec soit une approche basée sur du divertissement et un côté « populaire » (sans y voir une approche négative bien entendu) comme pour l’ensemble des films Marvel et les séries comme SHIELD, Arrow et Flash (DC pour ces deux dernières). Ou soit une veine beaucoup plus sombre, froide et réaliste comme l’excellente série Daredevil (Marvel) sur Netflix et les films DC Man of Steel et donc Batman V Superman, qui continue sur cette lancée. Tout cela pour dire qu’il y a désormais beaucoup de sites Internet qui parlent des comics mais un seul est uniquement consacré à ceux dédiés à Batman : le mien ! En toute modestie, j’en suis plutôt fier et très honoré. J’espère pouvoir continuer à l’alimenter régulièrement et pour de nombreuses années mais ma vie personnelle et professionnelle est déjà bien remplie ! (Rires)

Quelle(s) différence(s) voyez-vous entre Marvel et DC ?
Je connais moins les comics Marvel, mais pour les films, que j’apprécie beaucoup, je note une approche très divertissante qui séduit ou rebute, forcément. Marvel a un côté très « coloré », très fun et cool. C’est leur créneau et je trouve ça plutôt sympa. DC a, historiquement parlant, toujours affiché fièrement une certaine maturité, un côté plus adulte et plus sombre dans ses comics. C’est ce qui va ressortir au cinéma dans Batman V Superman et Suicide Squad. Ces films ne vont pas être tous publics, à l’inverse des Marvel. J’apprécie les deux et je passe de bons moments devant. Je ne comprends pas pourquoi les fans cherchent une rivalité entre les deux. Cela fait des années que les éditeurs mettent en scène des héros différents et développent des histoires différentes. Pourquoi vouloir à tout prix les mettre au même niveau ? Je ne dis pas qu’ils ne sont pas comparables sur certains points, mais nous avons une offre très diversifiée. Entre les deux éditeurs — et mêmes les autres, moins connus du grand public —, le nombre de super-héros existants, les différents auteurs qui travaillent dessus et les différentes approches — plus ou moins de sérieux, d’humour, de réalisme, de politique, de légèreté —, vous êtes quasiment sûr de trouver quelque-chose qui vous plaise ! Il est dommage que DC ait dû attendre autant avant de tenter un univers partagé au cinéma. Ils peuvent remercier Marvel pour cela..

_____________________
.
cine-saga-interview-thomas-suinot
.
Ci-dessous, d’autres questions qui n’ont pas été publiées, faute de place et/ou de pertinence.

Pouvez-vous vous présenter ?
Je m’appelle Thomas Suinot, j’ai 28 ans et je suis chargé de clientèle dans une entreprise parisienne. Je suis également le créateur de www.comicsbatman.fr et son unique rédacteur. J’aime évidemment la bande-dessinée : j’ai lu la franco-belge durant mon enfance, puis découvert la japonaise durant mon adolescence avec les mangas et aujourd’hui je suis davantage tourné vers l’américaine, donc les comics, même si je lis encore de tout. En plus de ceci, je suis plutôt cinéphile et séries-addict. J’ai été journaliste, j’aime donc écrire : plusieurs de mes livres ont été publiés et le prochain est consacré à Lost, ma série favorite. J’adore aussi aller à des concerts, jouer à des jeux vidéo, bref j’ai un côté geek à passions multiples.

Avez-vous une collection de comics conséquente ou des objets particuliers (bustes ou autres produits) consacrés à Batman ?
J’ai évidemment une grande collection de bandes dessinées sur Batman (et plein d’autres : de l’indépendant, du Star Wars, du Marvel… en plus des mangas et des productions franco-belges). Au-delà de ces nombreux comics (parutions en kiosque et en librairie), j’ai un beau coffret collector de la trilogie de Nolan, tous les jeux vidéos sur PS3 et PS4 (la saga Arkham et Injustice) mais c’est à peu près tout donc pas grand chose finalement ! (Rires) Je n’ai pas de grands et bels objets type bustes, figurines ou autres. Je compte investir dans deux belles figurines très luxueuses du Joker et Harley Quinn prochainement. En somme je n’ai rien « d’exceptionnel » ou de collector. Tout est à la portée des collectionneurs et lecteurs assidus.

Comparé aux deux films de Tim Burton, où situez-vous la trilogie de Christopher Nolan ?
Tout simplement à part. Les films de Burton, surtout le second, font partie d’un univers visuel très gothique, très Burtonien en somme, dans lequel il place ses histoires et ses personnages aux origines différentes (le Joker en un bon exemple). Chez Nolan c’est une toute autre approche : un postulat de base très plausible dans « notre monde réel », moins fantastique et « féérique ». Finalement c’est comme dans les comics, il y a différents univers de Batman qui sont tous plus ou moins modelés sur les mêmes bases. Mais on va évidemment retrouver des différences notables dans plusieurs d’entre eux. Avec parfois des uchronies, comme le Batman qui se déroule dans l’univers des jeux vidéo de la saga Arkham qui a une histoire principale originale jamais vu ou lu ailleurs (même si les bases originelles sont les mêmes). Idem avec l’autre jeu vidéo Injustice : les Dieux sont parmi nous. Il bénéficie désormais de sa propre série de comics pour enrichir et explorer son histoire très original, avec un univers totalement différent qu’à l’accoutumé (Superman est un dictateur à la tête de la Terre entière). C’est pour cela que ça ne me choque pas qu’il n’y ait pas de continuité entre les films de Burton et Nolan. Pareil avec celui de Snyder, je le considère aussi à part car il fait partie d’un autre univers. Même si on aurait peut-être pu trouver une continuité existante entre The Dark Knight Rises et le Batman plus âgé de Batman V Superman (cf. ma réponse plus haut).

Avez-vous regardé la série Batman des années 60 ? Et suivez-vous celle sur Gotham aujourd’hui ? Qu’en pensez-vous ?
J’ai juste vu le film tiré de la série des années 60, c’est très kitch évidemment : un nanar à regarder au moins une fois mais bon… Je suis plutôt mitigé sur Gotham, je n’ai vu que la moitié de la première saison, je ne suis pas fan au point d’attendre chaque semaine avec impatience le nouvel épisode. Je trouve que la série n’arrive pas à se situer entre un style axé adolescent et jeune adulte ou une veine beaucoup plus sombre et adulte. Gotham oscille maladroitement entre les deux. Le côté feuilleton n’est pas assez présent pour moi, les épisodes ne se suivent pas spécialement avec un arc narratif précis, il y a plutôt une enquête différente par semaine avec en toile de fond des personnages qui évoluent autour mais ce côté freak of the week est un peu décevant. L’acteur qui joue Bruce Wayne ne me convainc pas et j’ai un peu de mal avec l’idée qu’il devienne presque un Batman Junior après si peu de temps écoulé depuis la mort de ses parents. C’est trop tôt. Idem avec les futures Catwoman et Poison Ivy : elles sont trop jeunes pour être prises au sérieux. Techniquement la série n’est pas forcément originale non plus, c’est dommage. Globalement c’est donc une déception pour Gotham mais qui contient tout de même quelques qualités pour ne pas abandonner en cours de route. Je suis curieux de voir l’évolution de ce nouvel univers autour de Batman. J’ai cru comprendre que le Joker arrivait durant la seconde saison, actuellement diffusée, je vais essayer de rattraper mon retard pour voir la nouvelle approche donnée à ce formidable ennemi.

* Ce passage est un peu « maladroit ». Il y a bien sûr d’autres sites qui chroniquent des comics sur Batman, mais un seul reste uniquement « ciblé » sur cela, là où les autres traitent d’autres productions DC ou Marvel ou une foule d’autres bandes-dessinées.