Archives de catégorie : Bon Plan

Opération estivale 2022 – Le meilleur de Batman (à 4,90€)

C’est désormais une tradition : chaque été l’éditeur Urban Comics propose une opération commerciale (*) très alléchante pour un nouveau lectorat avec dix titres à 4,90€. Entamée en 2020, poursuivi l’an dernier, cette troisième vague est entièrement dédiée à Batman ! Les titres proposés sont d’excellentes factures et c’est (presque) un sans faute pour débuter les bandes dessinées sur l’homme chauve-souris avec cette sélection, en vente à partir du 8 juin 2022. Six volumes – voire huit – sont particulièrement accessibles et idéaux si on ne connaît pas Batman en comics. Une page sur les collections à petits prix est désormais en ligne sur ce site.

Au programme :

  • Tome 1 : Batman – The Dark Knight Returns : F. Miller (contient The Dark Knight Returns # 1-4 + The absolute Dark Knight)
  • Tome 2 : Batman – Année Un : F. Miller et D. Mazzuchelli (contient Batman #404-407 + Batman and the monster men #1-6)
  • Tome 3 : Batman – Arkham Asylum : G. Morrison et D. MC Kean (contient Batman Arkham Asylum TPB)
  • Tome 4 : Batman – Aventures : T.Templeton, D. Slott et R. Burchett (contient Batman Adventures #1-7)
  • Tome 5 : Batman – Le fils de Batman : G. Morrison et A. Kubert (contient Batman #655-658, 664-666)
  • Tome 6 : Batman – Le Cœur de Silence : P. Dini et D. Nguyen (contient Detective Comics #846-852 + Batman #685)
  • Tome 7 : Batman – Terre-Un : G. Johns et G. Frank (contient Batman Earth One Vol.1)
  • Tome 8 : Batman – Sombre Reflet : S. Snyder et Jock (contient Detective comics #871-881)
  • Tome 9 : Batman – Année Zéro : S. Snyder, J. Tynion IV, Capullo, Albuquerque et Clarke (contient Batman #21-27 + Batman #29-33)
  • Tome 10 : Batman – Curse of The White Knight : S. Murphy (contient Batman Curse of the White Knight #1-8 + White Knight : Von Freeze)

The Dark Knight Returns n’est probablement pas le meilleur titre pour commencer Batman mais il reste culte et incontournable. À posséder donc mais à lire plutôt après avoir découvert d’autres récits (de cette sélection) sur le justicier. Œuvre phare de Frank Miller (qu’il écrit et dessine) publiée en 1986, TDKR a révolutionné aussi bien un pan des comics (dans la foulée de Watchmen) que la mythologie de Batman (voir critique sur le site), ouvrant également un univers façonné par Miller aux suites inégales, cf. notre index récapitulatif.

Année Un est sans aucun doute LE récit fondateur de l’ère moderne de Batman. On y retrouve Frank Miller (à l’écriture seulement), un an après son TDKR (1987 donc) pour une histoire courte (quatre chapitres) narrant le parcours croisé de Bruce Wayne et James Gordon, tous deux débarquant à Gotham City et, bien sûr, les premiers pas de Batman dans un univers « réaliste », poisseux et austère. Indispensable (critique) !

Arkham Asylum est un récit atypique, torturé, proche du « roman graphique ». Là aussi il fait partie de la courte liste des comics Batman incontournables. Il n’a toujours pas été chroniqué sur ce site (la honte – ce sera bientôt réparé) mais c’est évidemment à lire et relire.

Batman – Aventures est tout simplement une série de comics inspirée par la série d’animation de Bruce Timm et Paul Dini, aussi bien graphiquement que scénaristiquement. C’est donc à destination « des enfants » en priorité mais passe aisément pour un ado/adulte bien entendu. À noter que cette série a été publiée dans la collection Urban Kids, donc un format plus petit que les standards de comics, assez épais et souple. Elle compte quatre tomes puis diverses extensions : Batman – Les nouvelles aventures (2 tomes), Batman & Robin – Aventures (3 tomes), Gotham Girls (1 tome), Les adaptations animées (1 tome qui reprend les deux films d’animation, l’excellent Batman contre le Fantôme Masqué et Batman & Mr Freeze : Sub-Zero) et enfin Batman Gotham Aventures (5 volumes pour l’instant, série toujours en cours de parution). Aventures est donc un titre qu’on conseille pour un lectorat plus jeune ou par nostalgie pour les amoureux de la série animée (mais, attention, il y a une suite, voire plusieurs, à découvrir dans un autre format).

Le fils de Batman est un récit peut-être moins accessible car il s’intègre dans une immense saga, regroupée chez Urban Comics dans la série Grant Morrison présente Batman (chroniquée partiellement sur ce site en attendant une relecture complète). Néanmoins, l’auteur ouvrait son run justement sur ce segment sur Damian Wayne (le fils de Batman donc). Le titre reste donc abordable mais se déroule lors d’une chronologie assez avancée (trois Robin se sont déjà succédé à ce moment-là) et appelle à une suite dense et importante dans la mythologie de l’homme chauve-souris. Il s’agit tout de même des premiers pas de Damian Wayne, si vous les avez loupés ou ne voulez pas vous engager sur une longue série/collection, c’est le moment.

Le cœur de Silence est, lui aussi, un titre peut-être moins abordable car il remet en avant le personnage de Silence (Hush en VO) issu du célèbre et incontournable comic éponyme. En France, après une édition par Panini Comics en 2009, Urban Comics avait publié ce récit dans le second tome (sur trois) de la série Paul Dini présente Batman en 2015. Le titre n’a pas encore été chroniqué sur ce site mais est globalement apprécié. Silence faisait partie de la sélection 2020 de l’opération similaire, le remettre deux ans à peine plus tard aurait été délicat.

Terre-Un est le premier titre d’une série se déroulant hors de la chronologie dite « classique » du Chevalier Noir. C’est une réinterprétation des origines sous un prisme encore plus « réaliste » qu’Année Un. Le récit est très accessible et de grande qualité (cf. la critique) mais, encore une fois, il y a deux suites à découvrir : sobrement intitulées tome 2 et tome 3. Normalement, la série est terminée en trois tomes mais vu la conclusion du dernier, on peut imaginer un éventuel tome 4 un jour même si cela n’a jamais été évoqué pour l’instant. D’une manière générale, la gamme Terre-Un (Earth One en VO) revisite les premiers pas de plusieurs super-héros et sont recommandés ; en France, on peut lire les deux tomes sur Superman, les deux sur Wonder Woman, les deux sur Green Lantern et les trois sur Batman bien sûr. Deux sur les Teen Titans existent en anglais.

Sombre Reflet est un récit complet, très conseillé également (cf. critique). Dick Grayson endosse la cape du Chevalier Noir et poursuit le fils de James Gordon. C’est l’un des premiers titres qu’Urban Comics a publié à son arrivée sur le marché en 2012, ouvrant ensuite sur le fameux relaunch New52 et la série Batman de Scott Snyder. On retrouve une certaine extension à cette histoire dans Le Batman Qui Rit, qui embarque les mêmes protagonistes et est produit par la même équipe artistique (Snyder et Jock).

Année Zéro, déjà publié sous le titre L’An Zéro, correspond aux tomes 4 et 5 de la série Batman de Snyder et Capullo. Une fois de plus, il s’agit d’origines revisitées et parfaitement accessibles (qui se déroulent de toute façon avant les autres aventures du Chevalier Noir de la même ère). Moins acclamé et plus clivant, ce titre fonctionne tout de même par son alléchante proposition graphique et une intéressante structure narrative en trois actes, corrélés à trois ennemis : Red Hood (futur Joker), le Sphinx et le Dr. La Mort. Clairement inégal, Année Zéro fait le travail tout de même si on n’est pas trop exigeant. Et puis, douze chapitres (normalement étalés sur deux volumes) pour 4,90€, il serait dommage de s’en priver.

Curse of the White Knight est un très bon comic mais il s’agit de la suite directe de White Knight (qui était dans l’opération 2020 – à l’instar de Silence, difficile de le remettre aussi tôt dans cette sélection – même s’il sera en août prochain dans la collection Nomad donc à petit prix également, cf. bas de cette page). Il est donc impératif de connaître le titre initial avant de se plonger dans celui-ci… Si Curse of the White Knight est un poil moins réussi que son prédécesseur (cf. critique), il complète et enrichit brillamment le « MurphyVerse », du nom de son auteur/dessinateur Sean Murphy et s’avère donc indispensable si on a apprécié la première salve (complétée depuis par un brillant récit sur Harley Quinn et en attendant le troisième volet de cette saga, Beyond of the White Knight – fin 2022 ou début 2023 en France, ainsi que sa série dérivée sur Red Hood).

 

En synthèse, si vous n’avez rien sur Batman, vous pouvez prendre les yeux fermés les tomes 1, 2, 3, 7, 8 et 9 et éventuellement les 4 et 5 en fonction de vos affinités (voir leur descriptions). Les 6 et 10 sont clairement des suites (surtout le 10) et seront moins intéressants si vous n’avez pas lu Silence et White Knight (tous deux disponibles dans le même format de l’opération 2020 et le second est également prévu dans la collection Nomad qui sortira fin août, cf. bas de cette page). Pour l’ordre de lecture, vous pouvez commencer par Année Un et ensuite il n’y a pas forcément de chemin parfait. Arkham Asylum semble le plus pertinent puis Année Zéro et Sombre Reflet. Terre-Un est une autre relecture des origines mais n’est complète qu’avec ses deux suites (tomes 2 et 3 de Terre-Un donc). Aventures peut se lire aisément n’importe quand, surtout pour les nostalgiques de la série d’animation de 1992. The Dark Knight Returns peut fermer le bal puisqu’il se déroule dans un futur hypothétique avec un Bruce Wayne âgé.

Bien évidemment, si vous n’êtes pas à deux ou trois tomes près et complétiste pour avoir la fresque aux dos des ouvrages, autant prendre les dix… Un pack à 49€ semble en vente en précommande mais mieux vaut passer par une librairie pour être sûr de les avoir. Les lecteurs habituels feront peut-être l’impasse sur l’ensemble de la collection tant elle propose des titres assez cultes et connus. Ou bien, comme toujours, l’occasion de s’en procurer un ou deux manquants à sa bibliothèque même s’ils feront dépareillés.

(*) À noter que cette sélection était connue depuis plusieurs mois grâce/à cause des listings d’éditeurs indexés automatiquement sur les sites de vente comme amazon ou decitre. Une mise en ligne qui ne peut pas être contrôlée par l’éditeur et qui ne correspond pas forcément au bon timing pour sa communication. Difficile d’en vouloir aux personnes qui relaient ces informations ni à l’éditeur contraint de s’adapter bon gré mal gré. Urban Comics a dévoilé officiellement cette opération fin avril 2022.

L’éditeur Panini Comics est concerné également et propose, lui aussi deux types d’opérations similaires. L’an dernier une sur une dizaine de récits phares Marvel en format comics couvertures dures à 5,99€ puis une en 2022 dédiée à Spider-Man, toujours dans le même format mais à 6,99€. En parallèle, dans les enseignes Carrefour, Panini propose depuis quatre ans des récits Marvel thématiques (les alliances, les antagonistes, etc.) et Star Wars dans une (autre) collection, plus petite et format souple (proche de celle d’Urban) pour 2,99€ (puis 9,90€).

Bon plan : un tome offert pour deux achetés dans une sélection de cinq séries Batman

Depuis le 5 février, vous pouvez trouver les deux premiers tomes de cinq séries Batman pour le prix d’un seul (le deuxième étant offert).

Au programme :

La série Batman reste une excellente porte d’entrée pour les nouveaux venus et déjà « un classique » pour les autres, malgré son inégalité tout au long du parcours du Chevalier Noir sous la houlette de Scott Snyder durant neuf volumes au total (on déconseille farouchement le sixième qui est un peu à part).

Batman Rebirth est elle aussi assez accessible après un premier tome moyen, le deuxième est l’un des meilleurs. Néanmoins, comme son collègue pré-cité, Tom King alterne le moins bon et l’excellent durant douze tomes — interminable ! On renvoie vers cet article récapitulatif pour mieux comprendre le tout.

C’est peut-être l’offre la plus intéressante : beaucoup de lecteurs « n’osent pas » s’aventurer dans Batman Metal, souffrant de critiques négatives (à raison). Pour une vingtaine d’euros on a l’occasion de se plonger dans cette aventure grandiloquente, confuse et imparfaite qu’est Batman Metal — devenue une saga à part entière avec quelques belles trouvailles (dans le tome 2 notamment) et des suites plus ou moins digestes (No Justice, New Justice, Doom War, Death Metal, etc.). On rappelle qu’elle est composée de trois volumes et qu’un index regroupe tout sur cette page.

Les deux dernières séries n’ont pas encore été chroniquées sur le site mais ont des critiques majoritairement élogieuses donc on aurait tendance à les conseiller. Pour information, Detective Comics s’étale sur sept volume et Detective en est plus ou moins la suite (changement de scénariste) et est toujours en cours de publication.

Une aubaine donc pour les curieux nouveaux venus ou les collectionneurs n’ayant pas entamés une série !

Bon plan (à venir en été 2021) : 10 tomes DC Comics à 4,90€ (dont 5 sur Batman)

Après l’opération commerciale estivale 2020 qui a visiblement bien marché, Urban Comics remet le couvert le 16 juin prochain avec une sélection de dix titres particulièrement accessibles (et globalement de bonne qualité) à 4,90€ ! Les ennemis et antagonistes de DC Comics mais surtout ceux de Gotham City sont cette fois mis en avant.

Au programme (détails sous la liste) :

  • Tome 01 – Batman : Bane
  • Tome 02 – Batman : Deathstroke
  • Tome 03 – Batman : Le Pingouin
  • Tome 04 – Batman : L’Asile d’Arkham
  • Tome 05 – Joker : Mauvaises Fréquentations (le célèbre récit Joker, avec un nouveau sous-titre ici)
  • Tome 06 – Harley Quinn Rebirth
  • Tome 07 – Les Sirènes de Gotham
  • Tome 08 – Justice League : Forever Evil
  • Tome 09 – Suicide Squad Rebirth
  • Tome 10 – Justice League : Suicide Squad (équivalent de Justice League vs. Suicide Squad)

Bane correspond au troisième volume de Batman Rebirth (de Tom King), intitulé Mon nom est Bane, qu’on conseille énormément et qui peut en effet se lire indépendamment du reste (même si le lecteur conquis voudra, de facto, s’aventurer dans la suite). Deathstroke est lui aussi l’équivalent d’un tome de la série Deathstroke Rebirth (écrite par Christopher Priest) – on ignore lequel concrètement, faute de connaître la composition exacte de cette collection et ils n’ont pas encore été lus/chroniqués sur ce site donc on s’abstiendra de tout commentaire même si les retours critiques généraux sont assez élogieux.

Le Pingouin est l’équivalent d’Empereur Pingouin (et non La Splendeur du Pingouin,comme il fut annoncé un temps, à tort donc – incluant sur ce site) L’Asile d’Arkham n’est PAS le célèbre récit culte du même nom de Grant Morrison mais Les Patients d’Arkham, lui aussi déjà publié chez Urban et qu’on déconseille si on est peu attiré par le côté fantastique et ésotérique dans l’univers du Chevalier Noir. L’excellent Joker prend ici un nouveau curieux titre (Mauvaises Fréquentations) mais c’est indéniablement à posséder pour découvrir cette version crue et réaliste du célèbre Clown Prince du Crime (au look inspiré par le film The Dark Knight) signé par le tandem Brian Azzarello (scénario) et Lee Bermejo (dessins) – qui proposera une suite au récit quelques années plus tard, moins prenante et, elle aussi, s’aventurant dans l’ésotérisme avec Batman – Damned. La BD est complété par le célèbre L’homme qui rit, clairement LE must-have de cette collection donc.

Harley Quinn Rebirth est, comme son nom l’indique, le premier volume de la série Rebirth de l’ancienne compagne du Joker. Les Sirènes de Gotham contient l’intégralité de la série du même titre de Paul Dini (sortie en France sous le nom Harley Quinn & Les Sirènes de Gotham — très réussie). Justice League : Forever Evil est bien entendu l’équivalent des deux volumes Le règne du Mal de la série de Geoff Johns (fort sympathique bien qu’un peu bordélique — et se déroulant au milieu des aventures de la Justice League).

Enfin Suicide Squad Rebirth est, là aussi, le premier tome de la série du même titre qui donnera lieu à un crossover de qualité avec Justice League qu’on retrouvera dans le dernier volume de cette collection : Justice League vs. Suicide Squad, un bon gros blockbuster sans prétention et accessible, inoffensif mais sympathique.

En synthèse, il n’y a réellement que quatre tomes qui sont des récits complets dans la sélection (Le Pingouin, L’asile d’Arkham, Joker et Les Sirènes de Gotham), les autres font partie d’un run d’un auteur ou sont les premiers titres d’une série, même s’ils peuvent se lire aisément sans avoir le début ou la suite bien sûr. Comme toujours dans ce genre de cas, le but est avant tout d’attirer de nouveaux venus sans faire mal au porte-monnaie. Les autres trancheront en fonction de leur attrait pour la collection complète (et la fresque) ou piocheront dans ce qui leur manque.