All Star Batman – Le Jeune Prodige (L’Enfant Prodige)

all star batman panini[Histoire]
La journaliste Vicky Vale est invitée par Bruce Wayne au cirque. Lors d’un numéro de trapèze de la famille Grayson, les parents du jeune Dick sont tués par balle. Batman s’empresse d’emmener l’orphelin — qu’il surveillait depuis plusieurs mois — dans sa BatCave afin qu’il devienne son futur coéquipier. Sans états d’âme et usant de méthodes radicales et violentes, le Dark Knight enquête aussitôt sur ce meurtre.

De son côté Black Canary détrousse des voleurs, la jeune Batgirl patrouille en ville, mentant brillamment à son père, James Gordon et la Justice League s’inquiète de l’image de super-héros que renvoie Batman aux citoyens à cause de sa violence extrême. Ce dernier est d’ailleurs accusé du kidnapping de Dick !

all star batman

 

[Critique]
L’association du talentueux dessinateur Jim Lee (Batman Silence) et du scénariste controversé Frank Miller (Année Un, The Dark Knight Returns) ne pouvait offrir qu’un excellent comic, et c’est prouvé à chaque chapitre. Le label All Star vise à être lu indépendamment de la chronologie dite « classique », toutefois Miller a confirmé que cette histoire se déroulait dans son propre Bat-Univers, c’est à dire qu’il fait suite à Année Un et se passe avant The Dark Knight Returns et The Dark Knight Strikes Again, ce qui peut expliquer le caractère misanthrope du futur Batman apparaissant dans ces œuvres.

C’est donc la rencontre entre Batman et Dick Grayson qui est mise en avant dans cette histoire, ainsi que l’état mental du Dark Knight, à la limite de la folie. On reconnaît immédiatement la patte de Miller, le côté extrémiste, radical du personnage à l’instar de certaines autres de ses productions. Malgré tout cela est très plaisant à lire, jamais la part du héros n’avait été aussi sombre, on ne le reconnaît pas du tout (il rappelle, dans une moindre mesure, le Batman endossé par Jean-Paul Valley dans la saga Knightfall). On a de l’empathie pour l’homme chauve-souris mais très peu de sympathie.

all star batman robin jeune enfant prodige

Il est d’ailleurs ici question uniquement de Batman et très peu de Bruce Wayne (qu’on ne voit brièvement que deux fois dont une lorsqu’il enlève son masque durant un court instant). Batman vit, survit et sévit dans sa ville, il adore ça, il frappe tout ce qui bouge, il défonce tout. Il est terriblement hautain et inflige un véritable enfer au jeune Dick afin que celui-ci survive à la peur et devienne un partenaire de choc.

C’est Alfred qui tentera de raisonner son maître en lui expliquant que Bruce Wayne avait choisi de vivre en ayant aucune ressources si ce n’est en mangeant des rats, que personne ne lui avait imposé cette façon de faire, à la différence de ce que lui fait subir au futur Robin. Il aurait été pertinent d’avoir une réflexion plus poussée sur l’éternel question du libre-arbitre lors de ce passage. Ces séquences sont d’ailleurs le point faible du scénario : Dick n’éprouve pas vraiment de chagrin à la mort de ses parents (il viendra tardivement) et ne semble pas se rebeller contre son nouveau mentor alors qu’il n’a visiblement pas peur de lui. Ces deux éléments sonnent bizarrement pendant la lecture, presque faux, d’autant plus que le nouveau Robin s’habitue très vite à la violence et à sa nouvelle mission, qu’il accepte finalement de façon plutôt cool.

all star batman green lanternAutre défaut d’All Star Batman : le côté très (trop ?) vulgaire. Les propos crus et les mots grossiers ne se comptent plus, le dernier chapitre avait même dû être modifié tant il en regorgeait et certains d’entre eux sont cachés par une bande noire (solution ridicule de toute façon). Trash oui, indéniablement, une modération aurait été judicieuse. Peu importe ça se lit vite et bien. C’est drôle surtout et on côtoie une bonne partie des personnages de l’univers du Chevalier Noir avec plaisir. Aussi bien les ennemis (le Joker extrêmement sérieux), les alliés (Batgirl, Gordon), les antagonistes (Catwoman, Black Canary) ou même la Justice League, composée de Wonder Woman, Plastic Man, Superman et Green Arrow. Ces deux derniers seront tournés au ridicule, prouvant une fois de plus que l’intelligence du détective prévaut sur la force et les super-pouvoirs.

Bref, l’histoire accroche, c’est pertinent, intéressant, limite jouissif —malgré les petits défauts évoqués— mais hélas il n’y a pas de suite ! En effet, le duo d’auteurs, très actif, a pris énormément de retard dès le quatrième chapitre. Démarré à la fin de l’année 2005, le dixième et dernier chapitre a vu le jour un peu moins de trois ans après ! La publication chaotique aux États-Unis a entraîné la même chose en France. En effet Panini Comics, qui détenait les droits de DC à l’époque, avait publié deux chapitres dans une première revue hors-série, logiquement intitulé All Star Batman : Le Jeune Prodige, en février 2006 puis la même chose dans le second magazine six mois plus tard. Il avait fallu attendre fin 2007 pour lire la suite, nommé L’Enfant Prodige, dans le troisième hors-série de Superman & Batman, puis un an encore pour lire les deux derniers chapitres, toujours dans un hors-série (voir détails ci-dessous), bref une catastrophe.

all star batman black canary

Aux États-Unis, les neuf premiers chapitres sont sortis dans une version reliée et brochée (voir les liens amazon en fin du billet). La série devait être relancée en février 2011 sous le titre Dark Knight : Boy Wonder, hélas il n’y a pas d’autres nouvelles à l’horizon depuis et ce « stand-by » risque bien d’être définitif. En France, Urban Comics publiera le All Star Superman en douze chapitres de Grant Morrison et Franck Quitely en juin prochain. Peut-être donc qu’Urban éditera les neuf chapitres composant le premier tome le jour où une suite d’All Star Batman sera d’actualité (seize chapitres devaient composer l’histoire complète).

C’est donc sur une frustration qu’on termine la lecture de cette bande dessinée presque indépendante. Jim Lee est comme d’habitude au top du top avec son trait inimitable et son sens du détail, comme en témoignent les images de cet article (cliquez dessus pour les agrandir), brillamment mises en couleur par Alex Sinclair. Chaque planche frôle la perfection avec ce maître, l’un des meilleurs dessinateurs de sa génération.

all star batman robin wonder boy

À noter dans le deuxième numéro : la BatCave proposée en poster panoramique de six pages, une bonne idée de l’éditeur français (également présent dans la version originale), avec au dos certaines des couvertures alternatives réalisées par Frank Miller, voir à ce sujet la sélection de quatre couvertures de Jim Lee en haut et quatre de Miller en bas sur l’image ci-après.

all-star-batman miller jim lee

MàJ : Jim Lee a confirmé lors de la WonderCom d’avril 2013 que la suite était toujours d’actualité. Frank Miller a écrit deux chapitres et six pages du numéro #11 sont déjà dessinées. Toutefois, entre le tournage de Sin City 2 pour Miller, et la série Superman Unchained pour Lee, la suite d’All Star Batman ne devrait pas être publiée avant 2014 au plus tôt.
Source : DCPlanet.fr

[À propos]
Publié en France chez Panini Comics, à raison de deux chapitres par revue, dans :
– All Star Batman #01 : Le Jeune Prodige (1) en février 2006.
– All Star Batman #02 : Le Jeune Prodige (2) en août 2006.
– Superman & Batman Hors Série #03 – All Star Batman en décembre 2007.
– Superman & Batman Hors Série #04 – All Star Batman en mai 2008.
– Superman & Batman Hors Série #06 – All Star Batman en décembre 2008.

all star batman jim lee frank miller

Titre original : All Star Batman & Robin : The boy wonder
Scénario : Frank Miller
Dessin : Jim Lee
Couleurs : Alex Sinclair
Encrage : Scott Williams
Lettrage : Lucia Truccone
Traduction : Khaled Tadil
Première publication originale de septembre 2005 à août 2008.

all star batman frank miller jim lee

Acheter sur amazon.fr (en anglais — chapitres #01 à #09) :
All Star Batman & Robin : The Boy Wonder [Relié]
All Star Batman & Robin : The Boy Wonder [Broché]

all star batman wonder boy

Un commentaire

Répondre à pecquet Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *