Batman & Robin – Tome 04 : Requiem

Attention : cette histoire se déroule évidemment après le troisième volume de la série Batman & Robin (Tome 03 : Batman Impossible), mais également juste après la fin de Le Deuil de la Famille (troisième tome de la série Batman) et –surtout– après les évènements survenus à la fin de Batman Incorporated (dans Grant Morrison présente Batman – Tome 08 : Requiem (le titre éponyme n’est pas un hasard)qui étaient également publiés dans trois hors-séries de Batman Saga et dont on peut se remémorer l’issue finale dans cet article). Il est donc conseillé d’être à jour avant de lire la suite !

batman-robin-tome-4-requiem

[Histoire]
Bruce Wayne doit faire le deuil de son fils. S’enfermant dans une solitude extrême et une colère inouïe, il passe ses nerfs sur les criminels de Gotham avec une violence excessive.

Il capture même Frankenstein (membre de la Ligue de Justice des Ténèbres) afin de comprendre comment ramener un mort à la vie. Bruce passe ainsi par toutes les étapes successives du deuil : le choc et évidemment le déni, puis la douleur, la culpabilité, la colère, le marchandage, la dépression et enfin la reconstruction et l’acceptation.
Ces différents processus se feront accompagnés par ses alliés, respectivement : Red Robin, Red Hood (qui lui aussi fut six pieds sous terre avant de revenir parmi les vivants) Batgirl, Catwoman, puis Nightwing. Mais un autre membre de la famille est aussi bouleversé de chagrin : Alfred.

Par ailleurs, Bruce découvre que Damian prenait des cours de théâtre avec Carrie Kelley, une jeune étudiante. Cette dernière ignore que son élève est mort et le recherche activement.
Enfin, il semblerait Double-Face fasse son retour…

Batman & Robin Requiem Bruce[Critique]
Clairement le meilleur tome de la série et très certainement un excellent recueil toutes séries NEW52 de Batman confondues. Le scénariste Peter Tomasi effectue un excellent travail. Le thème dramatique aide, forcément, mais l’auteur y apporte une touche d’humanité sincère ; à travers les personnages de Bruce et Alfred. Plusieurs bonnes idées parsèment le récit : l’ouverture avec un chapitre muet, sans une seule ligne de texte par exemple. Ce procédé accentue la tension et l’émotion, l’on est autant bouleversé que le majordome et son maître.

Les cinq chapitres suivants font intervenir la suite de la famille et, là aussi, c’est une excellente chose. Bruce s’éloigne de tout le monde, il rappelle le Batman très sombre des œuvres de Frank Miller (The Dark Knight Returns et All Star Batman). La nouvelle version du personnage de Carrie Kelley (créée par Miller également) est également un bon point. Elle apporte un peu de fraîcheur et d’humour et sera peut-être la future Robin. Il est encore trop tôt pour se prononcer (et ce serait une solution de facilité trop prévisible, voire décevante).

Batman & Robin Carrie KelleyChaque allié a fort à faire face au Chevalier Noir, qui refuse évidemment tout aide et soutien possible. Ses confrontations psychologiques ou physiques avec chacun d’entre eux reflètent donc les étapes du deuil mais tout évolue de façon limpide et « logique ». Il n’y a pas une soudaine prise de conscience entre chaque chapitre, au contraire. Un des beaux moments de Requiem se situe avec Catwoman, lorsque le duo sauve une jeune fille.

Quelques points négatifs toutefois : toujours les dessins de Patrick Gleason au niveau des visages qui déçoivent (mais que le scénariste trouve excellents). On notera un quatrième chapitre, celui sur Batgirl, entièrement dessiné par Cliff Richards : l’ensemble est correct mais les traits sont très épais, Barbara Gordon beaucoup trop sexuée, et le style finalement assez différent de Gleason, ce qui enlève une petite cohérence graphique mais rien de bien méchant.

Batman & Robin Requiem AlfredSans cela, ce quatrième tome frôlerait la perfection. Les membres de la Bat-Family font référence à leurs propres histoires (Batgirl évoque le sort de son frère, à lire dans sa série, Catwoman parle de la Ligue de Justice d’Amérique qui vient de la recruter, etc.). Pour les fidèles lecteurs, familier de l’univers, ce sont de petites anecdotes assez plaisantes, qui vont dans le prolongement de la conclusion apportée au Deuil de la Famille (dont le titre prend ici paradoxalement un nouveau sens). Mais pour le néophyte, nul doute qu’il sera un peu perdu entre tout cela. La série n’est pas très accessible, il faut connaître en parallèle les travaux de Morrison (qui a créé le personnage de Damian et l’a fait mourir), et éventuellement les autres séries évoquées. Quand bien même, la publication arrive un peu tardivement en France, cela fait plusieurs mois, voire années que les autres séries ont déjà été publiées.

Une quarantaine de pages bonus complète l’ouvrage, les indications textuelles de Tomasi pour Gleason à propos du premier chapitre, qui est lui même disponible en noir et blanc encré. Trois éléments en ressortent : la précision des descriptions de l’auteur, fidèlement croqués par son binôme, quelques changements apportés entre le texte de base et le rendu final et -surtout- la qualité des dessins au format noir et blanc. Il est en effet surprenant de constater à quel point la colorisation peut parfois desservir les planches originales. Ce n’est pas le cas sur l’ensemble de la bande dessinée, bien au contraire, mais cela explique peut-être le côté très atypique des visages de Gleason, dont le rendu final perd en qualité une fois colorié.

Batman & Red Hood

Une œuvre qui est donc réservée aux connaisseurs de l’univers récent de Batman (la publication de certains chapitres des séries mères aurait été grandement apprécié), qui adopte un ton très sombre mais touche parfaitement le lecteur. Aussi bien par son thème universel abordé (le deuil, la souffrance qu’il engendre et la reconstruction psychologique), que par l’humanisme des protagonistes. La dernière planche résume à elle seule brillamment cet ensemble.

Batman & Catwoman[À propos]
Publié en France chez Urban Comics le 26 février 2016.
Titre original : Batman & Robin vol. 4 : Requiem for Damian
Scénario : Peter J. Tomasi
Dessin : Patrick Gleason et Cliff Richards (ch. 3 avec P.G., ch. 4)
Encrage : Mick Gray, Mark Irwin et Marlo Alquiza
Couleur : John Kalisz
Lettrage : Stephan Boschat — Studio Makma
Traduction : Alex Nikolavitch
Première publication originale le 6 mai 2015.

► Acheter sur amazon.fr :
Batman & Robin – Tome 04 : Requiem

Batman & Robin Requiem Crime Alley

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *