Archives par mot-clé : Paul Dini

Arkham City

arkham city Le recueil Batman • Arkham City vient de sortir chez Urban Comics en édition limitée avec le jeu vidéo éponyme sur PC pour 20€. Il se compose de deux histoires distinctes : Arkham City, se situant pile entre les deux jeux vidéo Arkham Asylum et Arkham City et Arkham City Digital Comics : cinq chapitres centrés sur un personnage se déroulant toujours entre les deux jeux vidéo, c’est à la base une série qui était disponible uniquement sur Internet. Inutile donc de continuer la lecture si vous souhaitez d’abord découvrir l’univers des jeux vidéo et vous priver « volontairement » de ces histoires.

bat

[Histoire]
Arkham City s’ouvre sur la fin du jeu Arkham Asylum : Le Joker, gonflé au poison Titan est vaincu par Batman. Peu de temps après, le maire de Gotham City Quincy Sharp, ancien directeur de l’asile, annonce la création d’une prison gigantesque dans la ville : Arkham City. Un lieu dans lequel les meurtriers et les fous sont « libres » de faire ce qu’ils veulent, du moment qu’ils ne s’échappent pas. Très vite Batman comprend que quelqu’un se cache derrière le plan de Quincy Sharp, (on sait dès le début qu’il sagit du Dr. Hugo Strange) une personne qui tire les ficelles mais dans quel but exactement ?

Simultanément, Harley Quinn planifie l’évasion du Joker, et petit à petit, chaque ennemi de l’homme chauve-souris se trouve dans le nouveau terrain de jeu du maire et souhaite y prendre le pouvoir…

Arkham

Arkham City Digital Comics
[Scénario : Paul Dini & Derek Fridolds / Dessin : voir ci-dessous / Couleur : Gabe Eltaeb]

1 • Hugo Strange
Le recrutement de Vince Garett par Hugo Strange : un entretien qui tourne vite au lavage de cerveau afin d’avoir un nouveau soldat « Tyger » dans les rangs de l’armée du docteur.
La réplique-qui-tue : « Batman incarne l’anarchie, la rébellion, le chaos au sein de l’ordre. »
[Dessin : Dustin N’Guyen & Derek Fridolfs]

2 • Départ Précipité
Jennay Duffy, alias Le Charpentier, fuit les troupes de soldats « Tyger ». Ces derniers sont chargés d’emmener à Arkham City tous les délinquants, même les plus « petits » qui n’ont pas grand chose sur leur casier judiciaire. La jolie rousse tente de fuir…
La réplique-qui-tue : « Fallait pas me faire scier ! »
[Dessin : Ben Herrera]

3 • Énigmes et Nigma
On découvre comment le Riddler s’est évadé de sa cellule et s’est installé dans son QG qui lui permet de voir ce qu’il se passe au sein d’Arkham City.
La réplique-qui-tue : « Que dit l’oignon à l’échalote au moment de partir ? Faut que j’y aille ! »
[Dessin : Ted Naifeh]

4 • L’Ange Gardien
Red Robin se rend à Arkham City, il affronte notamment Harley Quinn.
La réplique-qui-tue : « Fais de beaux rêves, Dr. Quinn, femme médecin ! »
[Dessin : Roger Robinson]

5 • La Chute du Titan
Bane affronte un de ses pairs, l’un prend le poison Venin, l’autre le Titan…
La réplique-qui-tue : « Demonio ! »
[Dessin : Adam Archer]

1794514-17844_400x600_large

[Critique]
Commençons par répondre à une question que se posent sans doute quelques lecteurs hésitant : oui cette bande dessinée peut se lire sans avoir jouer aux deux jeux vidéo, mais évidemment il y aura une petite « frustration » de ne pas connaître la suite, heureusement le jeu est fourni avec ! 1

L’histoire principale est vraiment sublime d’un point de vue graphique, le travail de Carlos d’Anda —qui a œuvré sur le jeu également— est excellent et très original : le trait est plutôt épais pour les personnages et objets aux premiers plans, comme dans les story-board de films, tout en était très détaillé. La colorisation de Gabe Eltaeb renforce le style visuel de l’ensemble, c’est du très haut niveau. En revanche, la qualité des cinq chapitres en fin d’ouvrage n’est pas exceptionnel : les six dessinateurs ont un style assez similaire, sauf Rubinson, et l’ensemble rend quelconque, un peu trop numérisé, sans « saveur ». Mention spéciale au Batman de Ben Herrera (Départ Précipité) qui est assez immonde (jugez par vous-même) !

L’histoire, scénarisé par Paul Dini —également concepteur des trames narratives des jeux— permet d’avoir des éclaircissements sur les événements survenus peu avant le début du jeu éponyme. On retrouve les gadgets utilisés, notamment le gel explosif, et le côté détective, de très bonnes choses donc. Même si on n’y a pas joué, le comic se lit comme un one-shot de toute façon, une chose est sûre : ça donne envie ! Les cinq chapitres en marge de l’histoire se lisent facilement et apportent d’autres clés de compréhension, bref le tout est un excellent complément du jeu.

L’ouvrage s’avère indispensable pour tous les fans du diptyque Arkham Asylum/City et peut-être moins « prioritaire » pour les autres… Mais si vous avez un ordinateur Windows qui a les configurations pour faire tourner le jeu et que vous ne possédez pas encore celui-ci : foncez les yeux fermés !

L’édition d’Urban Comics est comme toujours très belle avec en prime quelques bonus à la fin : une galerie de concepts pour le jeu vidéo par Carlos d’Anda et Brandon Badeaux. On aurait aimé avoir le comic d’une vingtaine de pages The Road to Arkham (inédit en VF), qui se situe avant le jeu Arkham Asylum, avec déjà Anda aux dessins, mais ce sera peut-être pour plus tard !

MàJ : Il manque également deux chapitres aux Arkham City Digital Comics (le #6 et le #7), ils seront peut-être publiés dans un prochain ouvrage qui pourrait comprendra également Arkham City : End Game, six chapitres se situant entre la fin du jeu et le DLC Harley Quinn’s Revenge. Ce serait une bonne idée en guise de « suite ».
À moins que l’éditeur propose carrément la série Arkham Unhinged, toujours située dans le même univers du jeu vidéo. À suivre donc…
[Merci à Élise pour les infos !]

1 La clé d’activation pour jouer n’a pas été imprimée, il s’agit de XXXXX-XXXXX-XXXXX-XXXXX-XXXXX [cf. l’article d’Urban Comics].

arkham-2-1

[À propos]
Publiée en France chez Urban Comics en septembre 2012 en tirage limité à 20€ comprenant deux disques du jeu éponyme fonctionnant sous Windows.

Titre original : Batman : Arkham City #1-5 • Arkham City Digital Chapters #1-5 (online).
Scénario : Paul Dini
Dessin : Carlos d’Anda
[Voir détails ci-dessus pour les cinq autres chapitres]
Couleurs : Gabe Eltaeb
Lettrage : Christophe Semal et Laurence Hingray
Traduction : Xavier Hanart
Première publication originale de juin à octobre 2011.
Acheter sur Amazon : Batman – Arkham City [Tirage Limitée + Jeu Vidéo PC – Édition simple]

Le jeu vidéo (qui vient de sortir en version « Jeu de l’Année » avec de nombreux bonus) :
PS3 : Batman Arkham City PS3 [Édition jeu de l’année]Batman Arkham City PS3 [Édition simple]
Xbox 360 : Batman Arkham City Xbox 360 [Édition jeu de l’année]Batman Arkham City Xbox 360 [Édition simple]
PC : Batman Arkham City PC [Édition jeu de l’année]Batman Arkham City PC [Édition simple]
Le guide du jeu : Guide Batman Arkham City

jokerqueenUne des magnifiques cover d’Anda !